Lisez cet article en anglais, en allemand, en espagnol, en turc, en italien ou en polonais.

En annonçant en février qu’elle investissait 1,5 milliard de dollars dans le bitcoin, Tesla a fait la une des journaux. Mais le constructeur de voitures électriques n’est ni la première ni la seule entreprise américaine à avoir réalisé un investissement important dans le bitcoin. Pourquoi les sociétés cotées en bourse investissent-elles dans les cryptomonnaies en premier lieu ?

Le bitcoin au bilan

La première entreprise américaine cotée en bourse à s’aventurer sur le marché avec un investissement considérable a été Microstrategy. En août 2020, l’éditeur de logiciels a placé 250 millions de dollars américains de ses réserves financières dans le bitcoin et n’a cessé d’en acheter depuis. Après la chute substantielle de son cours à la mi-mai, le PDG du groupe, Michael Saylor, a informé qu’il avait acheté davantage, si bien que le groupe détient désormais plus de 92 000 bitcoins. Au moment de cette annonce, la valeur totale des avoirs en bitcoins de la société était équivalente à 2,25 milliards de dollars américains.  

Le PDG de Microstrategy se considère désormais comme un défenseur des cryptomonnaies et conseille d’autres dirigeants d’entreprise sur leur entrée dans le monde des cryptomonnaies par le biais de son initiative « Bitcoin for Corporations ». Dans une interview accordée au Time Magazine, M. Saylor a suggéré que ses tweets à Elon Musk étaient en partie responsables de l’investissement de Tesla dans le bitcoin. Mais pourquoi les grandes entreprises investiraient-elles leurs réserves dans les cryptomonnaies ? Pour Microstrategy, l’investissement d’un milliard de dollars est une couverture contre l’inflation. Le PDG Saylor s’explique : « Le cash est une poubelle » et « le bitcoin est de l’or numérique ». Sa mission, dit-il, est de « rectifier les bilans du monde ».

Bénéfices tirés de la vente de bitcoins

Chez Tesla, il est probable que cette mission soit déjà accomplie. Dans son rapport du premier trimestre 2021, l’entreprise a indiqué que 101 millions de dollars américains de ses bénéfices ont été réalisés par la vente de bitcoins. Et même si Tesla a annoncé quelques semaines plus tard qu’elle n’accepterait pas le bitcoin comme moyen de paiement pour le moment, l’entreprise continue de s’accrocher à sa part de bitcoins.

Square s’est montré un peu plus prudent dans son approche. Le fournisseur de services de paiement a commencé à investir dans le bitcoin à l’automne dernier et la valeur de ses réserves s’élève actuellement à 220 millions de dollars, ce qui, selon ses propres informations, correspond à 5 % des liquidités de la société cotée. Au premier trimestre 2021, Square a déclaré une dépréciation de 20 millions de dollars. Pour l’instant, le fournisseur de services de paiement ne prévoit pas de réaliser d’autres investissements en bitcoins. Au lieu de cela, Square répond aux préoccupations environnementales de la cryptomonnaie avec son initiative « Bitcoin Clean Energy ».  

Scepticisme global de la part des directeurs financiers

La poussée en faveur du bitcoin comme stratégie d’investissement pour les grandes entreprises vient principalement des États-Unis. Dans une enquête mondiale menée auprès des directeurs financiers par CNBC, 80 % des personnes interrogées considéraient le bitcoin comme une bulle qui ne devrait ni être acceptée comme moyen de paiement ni figurer dans les bilans. Pourtant, les développements actuels montrent que les actifs financiers numériques peuvent constituer une stratégie d’investissement alternative non seulement pour les investisseurs particuliers, mais aussi pour les entreprises.

Prêt à vous lancer vous aussi dans les cryptos ? Achetez des bitcoins parmi plus de 50 autres actifs financiers numériques sur Bitpanda.

Les informations contenues dans cet article sont fournies à titre d’information générale uniquement et ne constituent en aucun cas un conseil en investissement sous quelque forme que ce soit.