Lisez cet article en anglais, en allemand, en espagnol, en turc, en italien ou en polonais.

NFT est l’abréviation de « Non-Fungible Token ». Ces tokens utilisent la blockchain Ethereum pour stocker des données et font office de certification. Le terme « non fongible » dans NFT désigne le type de biens numériques pour lesquels les certificats sont utilisés. Il s’agit de produits et d’actifs uniques qui ne peuvent être remplacés ou échangés. C’est donc ici que l’art entre en jeu.

Ces derniers mois, en raison des caractéristiques expliquées ci-dessus, il est de plus en plus courant de trader des NFT contre des œuvres d’art numérique. Les tokens basés sur la blockchain permettent d’identifier et de vérifier le propriétaire des droits d’auteur sur un registre public. Les NFT sont uniques, ne peuvent pas être échangés contre d’autres tokens et ne peuvent pas être manipulés. En résumé, les NFT constituent un nouveau moyen de prouver la propriété des droits d’auteur et des échanges.

Mais pourquoi cet engouement ? Les NFT existent depuis plus de deux ans et gagnent en popularité. En effet, un collectionneur d’art a vendu son NFT d’un clip vidéo de dix secondes pour 6,6 millions de dollars. Il l’avait acheté en octobre 2020 pour seulement 67 000 dollars.

Pourquoi payer une telle somme pour une œuvre d’art que l’on peut voir gratuitement en ligne ? En fait, c’est la même règle que pour l’art physique que vous pouvez observer dans les musées, mais que vous ne possédez pas et n’avez pas le droit de reproduire. Les NFT concernent donc la propriété et les droits d’auteur d’une œuvre. De plus, le vol de contenu protégé par des droits d’auteur a toujours été un problème sur Internet et les NFT sont un moyen d’y apporter plus de transparence.

Le fait que le clip vidéo de l’artiste numérique Beeple se soit vendu pour un montant aussi élevé a provoqué une frénésie et un intérêt accru pour l’investissement dans l’art numérique. Une autre vente de NFT digne d’intérêt est celle de Nyan Cat. Le mème a été vendu aux enchères pour près de 600 000 dollars en février. Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’art visuel n’est pas le seul actif qui peut être tradé via un NFT. En principe, tout type de contenu peut être vendu au moyen d’un token. Le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, met actuellement aux enchères son premier tweet, et le groupe de rock Kings Of Leon vend des éditions spéciales de son nouvel album par le biais de NFT.

N’ayez crainte, inutile d’être millionnaire pour vous lancer dans le trading de NFT. Les NFT sont généralement vendus sur des places de marché telles que Super Rare, Nifty Gateway ou, si vous êtes à la recherche de souvenirs virtuels de basket-ball, NBA Top Shot. En général, les transactions sont effectuées dans la monnaie Ether.

Et si vous n’êtes toujours pas convaincu par le trading d’actifs financiers numériques de ce type, il n’en reste pas moins que les NFT font montre de polyvalence. Pour l’instant, un grand nombre de jeunes artistes vendent des NFT pour faire connaître leur musique et de nombreux traders tentent de réaliser d’importants bénéfices en revendant leurs tokens. Toutefois, cette technologie est appelée à durer, et les NFT restent par conséquent un domaine à suivre de près.