Lisez cet article en anglais, en allemand, en espagnol, en turc, en italien ou en polonais.

Nous sommes heureux de vous informer que le célèbre service d’audit financier, KPMG, a mené les premières procédures convenues pour Bitpanda. Dorénavant, ces procédures seront effectuées chaque trimestre et les rapports complets pourront être demandés par tous nos utilisateurs.

Chez Bitpanda, nous attachons énormément d’importance à la sécurité des fonds de nos utilisateurs, ainsi qu’au respect de la réglementation. Depuis la création de l’entreprise en décembre 2014, nous excellons toujours sur ces deux points. Pour pouvoir donner plus de légitimité à ces valeurs, nous avons commencé à travailler avec KPMG, l’un des quatre premiers cabinets comptables du monde.

Bitpanda a chargé son auditeur, KPMG, d’effectuer les procédures convenues au 30 novembre 2020 concernant les fonds BTC, ETH et XRP des utilisateurs de Bitpanda, afin de vérifier si ces fonds sont couverts par les crypto-fonds correspondants stockés dans les cold wallets de Bitpanda.

Dans le cadre de ces procédures approfondies convenues, KPMG a analysé nos cold wallets pour les BTC (Bitcoin), ETH (Ethereum), et XRP (XRP). Nous avons choisi ces actifs, car ce sont les plus populaires sur Bitpanda. D’autres actifs suivront prochainement. Ces procédures garantissent aux utilisateurs de Bitpanda la disponibilité des fonds d’utilisateur indiqués dans le wallet de chaque client depuis le 30 novembre 2020. Les résultats des procédures effectuées par KPMG peuvent être demandés et téléchargés sur notre site web.

Comment demander le rapport de KPMG sur les procédures convenues en tant qu’utilisateur de Bitpanda

Nous souhaitons garantir à nos utilisateurs une transparence totale. La procédure pour demander le rapport complet est simple : vous pouvez demander le rapport complet en cliquant ici. Nous vous fournirons alors le dernier document trimestriel disponible sur les procédures convenues.

Clause de non-responsabilité :

  1. Les procédures convenues effectuées par KPMG ont été réalisées selon les normes internationales (ISRS 4400). Les procédures convenues ne constituent pas un audit.
  2. Les procédures convenues ont été exécutées à une date définie et, par conséquent, la conclusion décrite par KPMG n’est valable que pour cette date. La cybercriminalité et les autres erreurs imputables à la fraude qui pourraient se produire dans n’importe quelle organisation ne faisaient pas partie de la procédure convenue avec KPMG.